Cannes Pêche

Cannes Pêche

Montages pour le Surfcasting

S'il y a bien une pêche qui laisse une large place à l'imagination du pêcheur, il s'agit bien du surfcasting!
Bien évidemment, il existe quelques montages classiques de base, autour desquels une infinité de modifications et d'améliorations peuvent être apportées... au gré de l'inspiration et des connaissances du pêcheur.

Nous allons donc exposer ici les montages de base ainsi que quelques autres fort sympathiques :)

Notez également que le fil utilisé pour les empiles est constamment de l'Amnésia (nylon sans mémoire), mais il peut dans certaines conditions être avantageusement remplacé par un Fluorocarbone : de jour, et si la mer est calme...

Enfin, les hameçons à intégrer dans ces montages sont à choisir en fonction des appâts utilisés.

 

MONTAGES A EMPILES FIXES

Ce type de bas de lignes est le plus primaire utilisé en surfcasting. Ils sont avant tout dédiés aux mers agitées. Vous verrez donc dans les schémas qu'ils sont souvent associés à des plombs grappins, ceci pour éviter une dérive trop importante de la ligne, qui rendrait celle-ci totalement non pêchante.

Les appâts sont en général présentés décollés du fond et permettent principalement la pêche des poissons se nourrissant entre deux eaux.

Qu'ils soient à une, deux ou trois empiles, le principe de montage reste le même. La différence résidera simplement au nombre d'appâts présentés sur une même ligne.

Ils doivent être utilisés ligne tendue pour être efficaces. De plus, ils peuvent être utilisés face à toutes les conditions, si l'on respecte une règle simple : plus la mer est agitée, plus on raccourcit les empiles (jusque 15 cm au minimum).

On peut échapper à cette règle en jouant sur le diamètre des empiles : dans ce cas, plus la mer sera agitée, plus le diamètre sera important...

 

 Le montage Flapper à 2 empiles - Surfcasting

 

Le Flapper : montage de base

 

C'est un grand classique des pêcheurs sur plages ou digues. Il est, de par sa conception assez rustique, très robuste. Il est à la base de nombreuses variantes et s'avère adapté à la traque de nombre d'espèces : c'est le montage "tout-venant" par excellence.

Il consiste à monter 2 avançons (empiles), espacés régulièrement entre eux et perpendiculaires à la ligne dont la longueur peut aller de 80 cm à 2,5 m. Les avançons mesurent de 20 cm à 1 m, longueur à adapter aux conditions du moment et du lieu (mais nous y reviendront plus loin dans d'autres montages).

 

Ce montage convient pour la majorité des esches...

2 empiles.jpg

 

Chaque avançon est fixé à la ligne principale par un dispositif rotatif, ceci ayant pour avantage principal d'être un bon procédé anti-vrillage. Pour cela, on peut utiliser plusieurs accessoires différents :

  • émerillon paternoster (en forme de T) : cette solution est la plus simple mais nécessite 3 nœuds par avançon (en règle générale, chaque nœud est un point de fragilité pour un montage)
  • sleeves : solution moins fragilisante, puisque deux sleeves (fins tubes d'acier) sont pincés sur la ligne et encadrent deux perles et un émerillon, laissant ainsi l'empile tourner librement autour du corps de ligne. Il faut veiller à ne pas pincer les sleeves trop forts pour ne pas trop abîmer le nylon.
  • nœuds d'arrêt : cette solution consiste à faire 2 nœuds avec du nylon rapporté, sur le corps de ligne, bloquant le système perles-émerillon. L'avantage est de ne pas entamer du tout la résistance du bas de ligne; toutefois, ce système est à utiliser sur lignes fines avec des appâts peu volumineux ou une recherche de petits poissons, les nœuds ayant tendance à glisser sur le fil (perruques en perspective...).
  • coil crimps : il s'agit de mini-ressorts, qui, une fois étirés, restent bloqués sur le corps de ligne. Le principe est quasiment le même que pour les sleeves, seulement, le fil n'est pas pincé du tout, donc aucun affaiblissement de résistance. Les deux perles sont vissées sur le coil crimp et entourent l'émerillon; le seul inconvénient est que ceux-ci ne peuvent être utilisés qu'avec un corps de ligne de diamètre au moins égal à 55/100. A réserver donc aux pêches fortes ou pour le Nord de la France...

Les empiles peuvent être agrémentées de perles et/ou sequins, selon les goûts ou l'expérience du pêcheur des sites où il pêche, mais aussi en fonction des poissons recherchés.

 

Le plomb présenté ici est un plomb à grappins débrayables. Toutefois, la modularité du montage permet de fixer tout type de plomb. Ainsi, lorsque la présence de grappins s'avère inutile, un plomb "châtaigne" ou "montre" (pour provoquer une dérive lente de la ligne) le remplaceront avec avantage.

 

Les couleurs de nylons ne sont pas les couleurs réelles, et pour le corps de ligne, un nylon translucide est souvent de mise. Pour les empiles, l'Amnésia pourra être tout autant rouge, noir que translucide (selon les conditions, le moment de pêche, les poissons recherchés).

 

Par ailleurs, je rappelle que la longueur des fils est donnée ici à titre indicatif, et que celle-ci est à adapter aux conditions que vous rencontrez en pêche.

 

 

Variante : le Flapper à 2 empiles avec accroches appâts

 

Une variante de ce montage est d'y ajouter des accroche-appâts. Ceux-ci trouvent leur intérêt lorsque l'on recherche la distance. En effet ceux-ci vont permettre de protéger les appâts de la puissance forcée qui sera dégagée lors du lancer.

 

2 empiles+aa.jpg

 

Variante n°2 : le flapper à 2 empiles spécial longues distances

 

Il se peut que l'on doive changer d'empile en cours de partie de pêche, out en conservant le même bas de ligne. Dans ce cas, il faut absolument que les nouvelles empiles soient de la même longueur que celles qu'elles remplacent, sous peine de devoir modifier le réglage du bas de ligne.

Il existe un accessoire assez sympathique qui nous vient du Royaume-Uni qui palie aisément à ce genre de problème : le ressort SRT de la marque Gemini (genre de ressort à briquet).

Outre cet aspect pratique, sa fonction première reste de protéger l'appât davantage, en jouant le rôle d'amortisseur de ligne lors du lancer. En effet, lorsque les hameçons sont clippés aux accroches-appâts, ce petit ressort est en compression et contrebalance l'effet de l'allongement du fil (toujours existant) provoqué lors du lancer. Il n'y a ainsi aucun risque que l'hameçon se libère de manière impromptue lors de l'envol de la ligne.

Voici le montage correspondant :

2 empiles+aa+SRT.jpg

 

 

 Le montage à 2 empiles clippées sur cascade swivel - surfcasting

Le montage de base

 

Quasi identique au montage à 2 empiles sur rollings ou montage Flapper, celui-ci a la particularité d'être plus discret par l'utilisation d'accroches-appâts intégrés aux connecteurs d'empiles : le cascade swivel, de Breakaway.

 

Je ne m'étendrai donc pas sur les détails de ce montage.

 

2empiles_cascadeswivel.jpg

 

Variante du montage à deux empiles clippées sur cascade swivel spéciale longues distances

 

 

Une variante de ce montage, avec présence de ressorts de compression Gemini SRT...

 

2empiles_ cascadeswivel+SRT.jpg

 

 Le montage Flapper à 2 empiles décalées hautes et basses - surfcasting

 

Il s'agit d'une variante majeure du montage "tout-venant" à deux empiles.

 

Il reste constitué de 2 empiles, mais la base de l'inférieure est situés juste au dessus du plomb. Ceci a pour effet principal de pêcher sur deux zones d'eau proches mais différentes : l'empile haute permet de pêcher légèrement décollé du fond, tandis que le traînard présente l'appât à même le fond.

 

Je ne vais pas détailler la mise en place des éléments du montage, le schéma étant plus parlant, puisque ce sont les mêmes qui sont employés ici, mais à des endroits différents.

 

2 empiles-minitrainard+aa.jpg

 

Variante n°2 : le Flapper à 2 empiles décalées spécial longues distances

 

Une variante de ce montage, avec présence de ressorts de compression Gemini SRT...

 

2 empiles-minitrainard+aa+SRT.jpg

 

 Le montage à 2 empiles sur clipots - surfcasting

 

Le montage à clipots : montage de base

 

Assez rustique, celui-ci consiste en 2 empiles fixes, mais éloignées du corps de ligne grâce aux clipots.

Ceux-ci peuvent être métalliques ou alors simplement réalisés avec des poils de balai.

 

Les empiles ont une liberté de mouvement plus modestes que sur un montage Flapper classique, mais cela peut être nécessaire lorsque la mer est très agitée. En effet ce type de montage limite, de par sa conception, les perruques de nylon.

Toutefois, les clipots provoquent d'intenses vibrations dans le courant qui vont agiter fortement les esches... Mieux vaut utiliser des empiles courtes.

 

Dans le Nord, ce montage est surtout utilisé pour la pêche du poisson grégaire comme le merlan ! En effet, ils ont souvent un point d'avance sur d'autres types de bas de ligne car ils attisent la curiosité et la concurrence alimentaire dans le banc de poissons.

 

Il est conseillé surtout par mer forte ou formée.

 

clipot metal1.jpg

Les empiles peuvent être agrémentées de perles et/ou sequins, selon les goûts ou l'expérience du pêcheur des sites où il pêche, mais aussi en fonction des poissons recherchés.

 

Les couleurs de nylons ne sont pas les couleurs réelles, et pour le corps de ligne, un nylon translucide est souvent de mise. Pour les empiles, l’Amnésia pourra être tout autant rouge, noir que translucide (selon les conditions, le moment de pêche, les poissons recherchés).

 

Par ailleurs, je rappelle que la longueur des fils est donnée ici à titre indicatif, et que celle-ci est à adapter aux conditions que vous rencontrez en pêche.

 

 Le montage Bomber à 2 empiles - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage ressemble étrangement au Flapper.

La différence est que l'empile du haut est plus longue que celle du bas, comme une sorte de traînard inversé !

Ainsi les 2 hameçons sont clippés sur le même accroche-appât, fixé pour l'occasion juste avant le plomb. En l'occurrence, ici nous utilisons un Impact Shield de Breakaway, qui a la particularité d'avoir un bouclier qui protège de manière accrue les appâts lors du lancer.

Attention, il est impératif que l'empile la plus courte soit fixée en premier sur l'Impact Shield, ceci pour éviter les perruques lors du décrochage.

 

Ce montage est à éviter par mer calme, mais est plutôt efficace lors de la présence de courants latéraux... ceci afin d'éviter les perruques et l'inefficacité chronique de ce montage !

 

2empiles_bomber.jpg

 

Variante du montage Bomber spéciale longues distances

 

Le montage précédent est parfait lorsque l'on pêche avec des appâts peu volumineux, en raison de l'unique accroche-appât pour 2 hameçons.

Si l'on veut utiliser des appâts plus généreux, dans ce cas il faut remplacer l'Impact Shield par un Gemini Génie ABC Clip Two Hooks, accroche-appât double et très ingénieux...

Ceci est illustré par le montage suivant :)

 

 2empiles_bomber_abc.jpg

Chaque avançon est fixé à la ligne principale par un dispositif rotatif, ceci ayant pour avantage principal d'être un bon procédé anti-vrillage. Pour cela, on peut utiliser plusieurs accessoires différents :

  • émerillon paternoster (en forme de T) : cette solution est la plus simple mais nécessite 3 nœuds par avançon (en règle générale, chaque nœud est un point de fragilité pour un montage)
  • sleeves : solution moins fragilisante, puisque deux sleeves (fins tubes d'acier) sont pincés sur la ligne et encadrent deux perles et un émerillon, laissant ainsi l'empile tourner librement autour du corps de ligne. Il faut veiller à ne pas pincer les sleeves trop forts pour ne pas trop abîmer le nylon.
  • nœuds d'arrêt : cette solution consiste à faire 2 nœuds avec du nylon rapporté, sur le corps de ligne, bloquant le système perles-émerillon. L'avantage est de ne pas entamer du tout la résistance du bas de ligne; toutefois, ce système est à utiliser sur lignes fines avec des appâts peu volumineux ou une recherche de petits poissons, les nœuds ayant tendance à glisser sur le fil (perruques en perspective...).
  • coil crimps : il s'agit de mini-ressorts, qui, une fois étirés, restent bloqués sur le corps de ligne. Le principe est quasiment le même que pour les sleeves, seulement, le fil n'est pas pincé du tout, donc aucun affaiblissement de résistance. Les deux perles sont vissées sur le coil crimp et entourent l'émerillon; le seul inconvénient est que ceux-ci ne peuvent être utilisés qu'avec un corps de ligne de diamètre au moins égal à 55/100. A réserver donc aux pêches fortes ou pour le Nord de la France...

Les empiles peuvent être agrémentées de perles et/ou sequins, selon les goûts ou l'expérience du pêcheur des sites où il pêche, mais aussi en fonction des poissons recherchés.

 

Le plomb présenté ici est un plomb à grappins débrayables. Toutefois, la modularité du montage permet de fixer tout type de plomb. Ainsi, lorsque la présence de grappins s'avère inutile, un plomb "châtaigne" ou "montre" (pour provoquer une dérive lente de la ligne) le remplaceront avec avantage.

 

Les couleurs de nylons ne sont pas les couleurs réelles, et pour le corps de ligne, un nylon translucide est souvent de mise. Pour les empiles, l'Amnésia pourra être tout autant rouge, noir que translucide (selon les conditions, le moment de pêche, les poissons recherchés).

 

Par ailleurs, je rappelle que la longueur des fils est donnée ici à titre indicatif, et que celle-ci est à adapter aux conditions que vous rencontrez en pêche.

 

 Le montage traînard bas suspendu - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage est un classique pour déjouer la méfiance de certains poissons... souvent les plus gros !

 

il n'est constitué que d'une seule empile, donc ne permet la présentation d'un seul appât ! Toutefois celui-ci peut s'avérer payant dans bien des situations !

 

Son avantage principal réside dans l'utilisation d'un accroche-appât en position inversée, qui permet au montage de rester suffisamment court pour un lancer optimal. L'empile se libère lors de l'impact sur l'eau, et permet donc de présenter l'appât suffisamment loin des éléments principaux du montage.

Un impératif est de bloquer l'accroche-appât du haut (ici par deux coil-crimps), sinon gare aux perruques et donc au montage non présentable...

 

Je ne vais pas détailler la mise en place des éléments du montage, le schéma étant plus parlant, puisque ce sont les mêmes que pour les montages Flapper.

 

trainard-bas.jpg

Chaque avançon est fixé à la ligne principale par un dispositif rotatif, ceci ayant pour avantage principal d'être un bon procédé anti-vrillage. Pour cela, on peut utiliser plusieurs accessoires différents :

  • émerillon paternoster (en forme de T) : cette solution est la plus simple mais nécessite 3 nœuds par avançon (en règle générale, chaque nœud est un point de fragilité pour un montage)
  • sleeves : solution moins fragilisante, puisque deux sleeves (fins tubes d'acier) sont pincés sur la ligne et encadrent deux perles et un émerillon, laissant ainsi l'empile tourner librement autour du corps de ligne. Il faut veiller à ne pas pincer les sleeves trop forts pour ne pas trop abîmer le nylon.
  • nœuds d'arrêt : cette solution consiste à faire 2 nœuds avec du nylon rapporté, sur le corps de ligne, bloquant le système perles-émerillon. L'avantage est de ne pas entamer du tout la résistance du bas de ligne; toutefois, ce système est à utiliser sur lignes fines avec des appâts peu volumineux ou une recherche de petits poissons, les nœuds ayant tendance à glisser sur le fil (perruques en perspective...).
  • coil crimps : il s'agit de mini-ressorts, qui, une fois étirés, restent bloqués sur le corps de ligne. Le principe est quasiment le même que pour les sleeves, seulement, le fil n'est pas pincé du tout, donc aucun affaiblissement de résistance. Les deux perles sont vissées sur le coil crimp et entourent l'émerillon; le seul inconvénient est que ceux-ci ne peuvent être utilisés qu'avec un corps de ligne de diamètre au moins égal à 55/100. A réserver donc aux pêches fortes ou pour le Nord de la France...

Les empiles peuvent être agrémentées de perles et/ou sequins, selon les goûts ou l'expérience du pêcheur des sites où il pêche, mais aussi en fonction des poissons recherchés.

 

Le plomb présenté ici est un plomb à grappins débrayables. Toutefois, la modularité du montage permet de fixer tout type de plomb. Ainsi, lorsque la présence de grappins s'avère inutile, un plomb "châtaigne" ou "montre" (pour provoquer une dérive lente de la ligne) le remplaceront avec avantage.

 

Les couleurs de nylons ne sont pas les couleurs réelles, et pour le corps de ligne, un nylon translucide est souvent de mise. Pour les empiles, l'Amnésia pourra être tout autant rouge, noir que translucide (selon les conditions, le moment de pêche, les poissons recherchés).

 

Par ailleurs, je rappelle que la longueur des fils est donnée ici à titre indicatif, et que celle-ci est à adapter aux conditions que vous rencontrez en pêche.

 

 

 

Variante du montage Bomber spéciale longues distances

 

Le même montage, mais agrémenté d'un ressort amortisseur Gemini Génie SRT, correspond au schéma suivant.

L'élément haut permettant de décrocher l'empile est ici constituée d'un Up&over Pulley Clip de Gemini.

 

trainard-bas+SRT.jpg

 

 Le montage Up and Down - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage est en quelque sorte une version sophistiquée du traînard bas suspendu.

Je l'ai découvert grâce à notre ami Alain paddy... qui est plein d'ingéniosité pour ce qui est de la technique de pêche !

Il s'agit donc d'une empile-traînard, mais à laquelle on associe une empile haute. La particularité de ce montage vient de l'utilisation d'une agrafe au centre du bas de ligne et qui va clippé les 2 appâts. Celle-ci est composée d'un morceau de corde à piano en Z, autour de laquelle on a passé un morceau de tube plastique rigide. Attention, il faut que la gaine puisse coulisser librement sur le fil... pas de blocage.

Deux ressorts Gemini SRT viennent compléter le montage, afin de permettre aux deux hameçons d'être clippés à l'accroche-appât assez facilement.

 

Up and Down.jpg

 

 Le montage Up and Down version 2 - surfcasting

 

Le montage de base

 

Voici une 2eme version du montage Up & Down, façon Alain !

 

Les conseils d'Alain :

A utiliser de préférence par mer calme ou en profondeurs assez importantes (grande déclivité).

L'avantage principal de ce montage est de pouvoir pêcher avec un traînard à la longueur désirée, car la longueur de fil allant du plomb au cascade swivel est laissée à la libre appréciation du pêcheur). En plus du traînard, on a le bénéfice d'une empile haute.

L'usage d'un ressort SRT permet de régler sans soucis la longueur de cette empile haute.

 

Up_and_Down2.jpg

 

 Le montage à trainard bas sur Transbait - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage est dérivé d'un classique (le traînard bas suspendu) pour déjouer la méfiance de certains poissons... souvent les plus gros !

 

il n'est constitué que d'une seule empile, donc ne permet la présentation d'un seul appât ! Toutefois celui-ci peut s'avérer payant dans bien des situations !

 

Son principal avantage réside dans l'utilisation de ce plomb d'un genre nouveau appelé Transbait. Celui-ci permet d'utiliser une grande, voire très grande longueur d'empile, tout en autorisant le lancer de manière optimale. En effet l'empile vient s'enrouler autour de la tige inox du plomb pour finir par "cacher" l'appât avec du sable dans le creux du Transbait prévu à cet effet. C'est un lest qui tient donc lieu de protège-appâts.

 

On pourra aller jusqu'à des longueurs de traînard de 3m si on le souhaite...

 

transbait_trainard.jpg

 

 Le montage à empile flottante sur Transbait - surfcasting

 

 

Le montage de base

 

L'intérêt de ce montage est de permettre de réellement pêcher entre deux eaux, grâce à la grande longueur d'empile permise par l'emploi du Transbait !

En effet, contrairement au montage ascenseur, qui va faire naviguer l'appât à la surface, et à l'opposé du téléphérique qui va la laisser cette fois aller selon son gré, ce montage permet de pêcher à la hauteur d'eau que l'on aura déterminer, jusque 3 m au-dessus du fond.

Il s'agit d'une empile fixe très longue associée à des perles flottantes, qui laisseront remonter l'esche.

 

Voilà, je pense que tout est dit... si ce n'est que ce montage ne sera intéressant que si vous prospectez des zones à très forte déclivité.

 

transbait_flottant.jpg

 

MONTAGES AUTOFERRANTS

 

Le souci majeur que l'on peut rencontrer lorsque l'on pêche en surfcasting est celui du ferrage du poisson, lorsque la touche est visible sur le scion. Ce problème est dû principalement aux grandes distances de pêche souvent nécessaires ainsi qu'à l'élasticité du nylon, accrue par la longueur déployée et la force des vents et des courants (cela paraît difficile à croire, mais elle peut s'étendre jusqu'à plusieurs mètres !).

Une solution simple et efficace consiste à inciter le poisson à se ferrer lui-même. C'est le principe même des bas de ligne autoferrants.

Dans ce type de montage, l'hameçon est en ligne directe avec le plomb, mais ne subit pas l'incidence du reste de la ligne (de l'arracher au moulinet).

Les montages autoferrants sont très bien adaptés aux mers fortes et agitées du Nord de la France, par exemple.

Le deuxième avantage des montages autoferrants réside dans le fait que lorsque l'on ramène sa prise, le plomb va constamment être au dessus du poisson, il ne s'accrochera donc pas au fond lors de la récupération et empêchera aussi à ce dernier de se blesser sur le plomb.

 

Il convient d'utiliser ce type de montages avec la bannière détendue exclusivement... N'oublions pas qu'on les utilise pour tromper la méfiance des gros poissons. De plus, il ne faut pas hésiter à allonger la longueur des empiles...

Lorsque le poisson s'est ferré et qu'il se sent pris au piège, le départ peut être fulgurant... donc pêchez avec le frein desserré !

 

 Le Pulley Rig - surfcasting

Ici, nous ne sommes plus avec les montages traditionnels, le Pulley Rig rentre dans le domaine de l'originalité ! Ce montage possède un avantage certain sur les poissons difficiles. En effet, contrairement aux montages classiques, le bas de ligne se trouve en mouvement libre par rapport au reste de la ligne allant jusqu'à la canne. Ainsi, lors de l'engamage de l'appât, le poisson ne sent qu'une moindre résistance, ce qui permet d'attiser sa confiance...

Les éléments le constituant sont classiques et ont été défini dans la rubrique "matériel de surfcasting" et dans les premiers montages. Les perles de butée seront de préférence molles, l'usage de perles en caoutchouc étant préconisé pour l'amortissement.

 

Pour éviter la casse au niveau du nylon coulissant librement dans l'anneau brisé, on peut par exemple glisser une gaine caoutchouc (ou un fil de scoubidou) entre les deux perles de butée.

 

Ce montage est efficace quel que soit l'état de la mer, de calme à agitée.

 

Notez bien encore une fois que c'est un montage pour poissons méfiants : à utiliser donc bannière détendue, et frein desserré !!!

 

pulleyrig+aa.jpg

 

 Le Distance Pulley Rig - surfcasting

 

Le montage de base

 

Il s'agit quasiment d'un Pulley Rig classique, mais ici on vient  greffer une empile en paternoster sur le corps de ligne.

Un seul accroche-appât est utilisé, en l'occurrence un Impact Shield. Comme pour le montage Bomber, il faut clipper l'hameçon de l'empile en paternoster avant celle du Pulley Rig, sous peine de jolies perruques !

 

Pour éviter la casse au niveau du nylon coulissant librement dans l'anneau brisé, on peut par exemple glisser une gaine caoutchouc (ou un fil de scoubidou) entre les deux perles de butée.

 

Ce montage est efficace quel que soit l'état de la mer, de calme à agitée.

 

Notez bien encore une fois que c'est un montage pour poissons méfiants : à utiliser donc bannière détendue, et frein desserré !!!

 

distance pulleyrig+aa.jpg

 

Variante : le distance Pulley Rig spécial longues distances

 

Une variante assez simple à mettre en œuvre consiste à intégrer un ressort SRT au niveau de l'empile secondaire. Celui-ci a pour but de palier à l'allongement du nylon lors du lancer et ainsi de faire arriver l'appât dans les meilleures conditions dans l'eau.

 

distance pulleyrig+aa+SRT.jpg

 

 Le montage Double Runner - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage paraît très classique au premier abord. Et bien c'est loin d'être le cas. En effet les deux empiles sont en continuité directe avec le corps de ligne.

L'avantage de ceci est d'en faire un montage parfaitement autoferrant. Si un poisson vient prendre l'appât de l'empile haute, sa fuite sera stoppée par le déplacement de l'émerillon du haut vers l'agrafe porte-plomb.

Si le poisson vient capturer l'appât du bas, dans ce cas l'autoferrage est fait quand l'agrafe porte-plomb se bloque contre l'émerillon du haut.

Ingénieux, non?

 

Pour éviter la casse au niveau du nylon coulissant librement, on peut par exemple glisser une gaine caoutchouc (ou un fil de scoubidou) au niveau des 2 émerillons.

 

Ce montage est efficace quel que soit l'état de la mer, de calme à agitée.

 

Notez bien encore une fois que c'est un montage pour poissons méfiants : à utiliser donc bannière détendue, et frein desserré !!!

 

double runner.jpg

 

 Le montage Double Pulley Rig - surfcasting

 

Le montage de base

 

Encore un montage présenté par notre ami Alain Paddy !

 

Ce montage est un Pulley Rig... double, tout simplement.

Son avantage principal réside dans le doublement des chances de prises, puisque l'on a deux appâts de présentés... Il s'agit d'un montage à gros poissons par excellence !

 

Pour éviter la casse au niveau du nylon coulissant librement dans l'anneau brisé, on peut par exemple glisser une gaine caoutchouc (ou un fil de scoubidou) entre les deux perles de butée.

 

Ce montage est efficace quel que soit l'état de la mer, de calme à agitée.

 

Notez bien encore une fois que c'est un montage pour poissons méfiants : à utiliser donc bannière détendue, et frein desserré !!!

 

double_pulley.jpg

 

MONTAGES A TRAINARD COULISSANT

 

Il s'agit d'une des familles de montages les plus prenants. Ils sont nécessaires dans l'équipement minimum du pêcheur...

Comme son nom l'indique, le traînard est utilisé dans le but de laisser traîner l'appât sur le fond. Le but de tels montages est de permettre à l'appât d'évoluer de manière libre et donc des plus naturelles dans son élément.

C'est un montage qui s'avère être également autoferrant, En effet, lorsque le poisson pris tente de fuir, sa progression sera stoppée par l'anneau brisé reliant le bas de ligne à l'arracher, favorisant ainsi l'engamage de l'hameçon.

Ces montages peuvent être utilisés dans toutes situations de mer, de calme à agitée.

 

Il convient toutefois d'utiliser ce type de montages avec la bannière détendue exclusivement, comme pour les montages autoferrants... N'oublions pas qu'on les utilise pour tromper la méfiance des gros poissons. De plus, il ne faut pas hésiter à allonger la longueur des empiles...

Lorsque le poisson s'est ferré et qu'il se sent pris au piège, le départ peut être fulgurant... donc pêchez avec le frein desserré !

 

 Le montage a trainard discret sur coulisseau - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage est quasiment identique au Traînard sur coulisseau, si ce n'est que le plomb est fixé sur un morceau de nylon.

Vous me direz : pourquoi?

Et bien il y a deux avantages principaux.

Le premier est dû à la présence désormais possible de l'accroche-appât, permettant d'appuyer les lancers pour augmenter la distance de pêche.

Le deuxième est capital à mes yeux : si l'on regarde attentivement le schéma, on voit que ce morceau de nylon rajouté permet d'écarter le plomb le plus possible de la ligne principale, donc de l'appât... Ainsi il est nettement moins dépendant de l'inertie du plomb au fond de l'eau et le poisson intéressé ne sentira pas du tout de résistance due au lest lors de l'engamage...

C'est le montage pour poissons ultra méfiants !

 

trainard_discret_coulisseau.jpg

 

Montages de surfcasting : le up pulley rig

 

L'essentiel :

 

Montage autoferrant à 1 empile

 

Mer peu agitée à agitée

 

Bannière : détendue (si plomb grappins) - tendue (si plomb sans grappins)

 

 

 

Composants nécessaires

 

- Fil Amnésia 40 lbs (18,2 kg) ou nylon pour empiles équivalent

- Fluorocarbone (ou de l'Amnésia 6.8 kg ou 9.1 kg)

- 1 kit Génie SRT clip

- 1 émerillon baril (de résistance au moins de 60 lbs)

- 2 morceaux de gaine néoprène (de 3-4 mm)

- 1 perle molle (caoutchouc)

- 1 perle dure

- 1 morceau de gaine siliconée (environ 10 cm)

- 1 émerillon Rolling

- des perles en teaser

- 1 sequin

- du Powergum ou un autre fil pour noeuds d'arrêt

- 1 hameçon (type et taille en fonction de l'appât employé)

uppulleyrig-composants.jpg

 

Schéma de base du montage

Ce montage appartient à la famille des montages autoferrants. L'avantage de ces montages réside dans la relative liberté laissée à l'appât, permettant de déjouer la méfiance des poissons les plus rusés.

 

Lors de l'impact sur l'eau, le processus de déclenchement s'exécute : l'accroche-appât libère l'hameçon et le traînard se met en place.

Ainsi, le plomb est en dérivation et coulisse librement sur le corps de ligne, entre le fil de l'arracher et jusque la perle molle de butée vers le bas de ligne. Si un poisson engame l'appât, celui-ci ne sent pas la résistance du lest, et peu ainsi entamer sa fuite jusqu'à être bloqué lorsque le coulisseau rentre en contact avec l'anneau brisé. Dans ce cas, l'autoferrage est fait.

 

Ce montage est idéal pour la majorité des poissons se nourissant sur le fond, et sur les plages à déclivité assez forte.

Comme il est destiné aux poissons méfiants, il est à utiliser bannière détendue et frein desserré, dans la mesure du possible, et avec un plomb à grappins.

 

Un plomb classique et sans grappins peut être utilisé suivant l'état de la mer, mais dans ce cas, il est impératif de laisser la bannière tendue au cours de la dérive occasionnée par le courant. Avec l'utilisation d'un tel plomb, plus vous choisirez un lest important, plus la dérive sera lente.

up_pulleyrig.jpg

 

Réalisation d'un up pulley rig

 

La réalisation détaillée ici est une variante un peu sophistiquée du montage de base. Elle comprend notamment un Génie SRT clip, système monté sur ressort afin de compenser l'élongation du nylon lors du lancer et ainsi d'éviter le décrochement de l'hameçon de l'accroche appât.

 

uppulleyrig_haut.jpg   uppulleyrig-bas.jpg

En partie basse du montage, l'utilisation d'un morceau de gaine siliconée (suivi d'une perle molle pour amortir l'émerillon) permettra à l'empile de ne pas se mêler autour du plomb, car elle aura été rigidifiée. Ceci est très efficace lors de l'utilisation de plombs grappins par exemple.

 

uppulleyrig-empile.jpg

 

Voici le montage clippé près à être lancé. Nous pouvons voir ici l'action exercée par le Génie SRT Clip. L'hameçon, lors de l'impact sur l'eau, va se voir expulsé du petit crochet avec une efficacité de 100%

 

uppulleyrig-action.jpg

 

 Le montage Up and over Pulley Rig - surfcasting

 

Le montage de base

 

Pour faire un traînard vraiment long, et clippé sur accroche-appât, voici la variante du montage Up Pulley Rig. Un accessoire un peu particulier est utilisé : le Génie Up & Over Pulley Clip, de Gemini.

 

Notez bien encore une fois que c'est un montage pour poissons méfiants : à utiliser donc bannière détendue, et frein desserré !!!

 

up&over_pulleyrig.jpg

 

 Le montage à trainard coulissant sur Transbait - surfcasting

 

Le montage de base

 

Ce montage est quasiment identique au Traînard discret sur coulisseau,

si ce n'est que le plomb utilisé est un Transbait à grappins.

Celui-ci nous présente deux avantages : outre le fait que le montage se voit allégé de la présence d'un accroche-appât, il permet de transporter les esches, même les plus fragiles, en appuyant ses lancers, donc en gagnant de la distance...

 

Si l'on regarde attentivement le schéma, on voit, comme pour le "traînard discret", que ce morceau de nylon rajouté permet d'écarter le plomb le plus possible de la ligne principale, donc de l'appât... Ainsi il est nettement moins dépendant de l'inertie du plomb au fond de l'eau et le poisson intéressé ne sentira pas du tout de résistance due au lest lors de l'engamage...

C'est le montage grande distance pour poissons ultra méfiants par excellence !

 

transbait_coulissant.jpg

 

 

 

MONTAGES A EMPILES MOBILES

 

Ils donnent une plus grande liberté de mouvement aux appâts présentés, les rendant plus naturels et vivants. Ils se font aussi plus discrets que les montages fixes, et sont donc un atout de poids pour la pêche dans les eaux plus ou moins calmes.

Le rayon d'action occupé par un appât présenté sur une empile mobile sera considérablement plus important que s'il était présenté sur un montage fixe. On pourra faire évoluer l'esche très proche de la surface, très proche du fond, ou alors en lui laissant le loisir de se mouvoir spontanément en fonction du courant et des conditions rencontrées.

 

 Le montage téléphérique - surfcasting

 

Le montage de base

 

Nous sommes en présence ici d'un montage à empile mobile.

Contrairement à tous les autres, qui permettent de présenter les appâts sur le fond ou à proximité du fond, celui-ci permet de laisser l'esche naviguer ou elle le souhaite, au gré du courant, entre la surface de l'eau et le fond.

Cela peut nous permettre de taquiner des poissons différents.

Lors du lancer, l'appât est tout de même protégé par un accroche-appât situé juste au-dessus du plomb.

 

telepherique.jpg

 

 Le montage ascenseur - surfcasting

 

Le montage de base

 

Il s'agit d'un montage à empile mobile.

Toutefois ici, la présence de perles flottantes va obliger l'empile, après l'impact sur l'eau, de remonter à proximité de la surface.

 

Il est important de noter que, pour être efficace, ce montage doit être utilisé lorsque l'on pêche une zone profonde (pêche de digue, jetée) ou alors sur une zone de forte déclivité (bâche ou baïne).

 

Notez que, enfin, ce montage doit être utilisé bannière tendue.

 

ascenseur.jpg

 

Copyright © http://cannes-peche.blog4ever.com - tous droits réservés

 

J'espère avoir été le plus complet possible.

Si vous voulez un ou plusieurs schémas n'hésitez pas à me le demander par émail à cannespeche@free.fr

 

Alain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/06/2015
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres