Cannes Pêche

Cannes Pêche

La pêche à la moule à la pierre

Voilà un petit rappel pour s’initier à cette pêche passionnante qu’est la pêche à la moule à la pierre ; elle est utilisée la plupart du temps pour essayer d’attraper de la dorade en bateau. Cette pêche typiquement Méditerranéenne nécessite quand même un minimum de matériel, le plus gros investissement étant le bateau, le but de cette pêche étant de poser la pierre accompagnée de la moule sur l’eau pour la faire descendre jusqu’à toucher le fond.

1.jpg

Il sera garni d’un fil en nylon ou en fluoro, ou les deux à la fois (corps de ligne en nylon et bas de ligne en fluoro).

 

La canne sera une canne à buscle

2.jpg

d’un minimum de 2m10. Il n’est pas nécessaire de mettre une fortune dans la canne et le moulinet. La canne présentée est un produit pur marseillais qui a été mise au point pour cette pêche et coûte dans les 40 €. Quant au moulinet, il a couté 10€ (en promo).Ce n’est pas pour faire de la pub mais juste pour montrer que le matos est à la portée de tous.

 

Un salabre

3.jpg

fera partie du matériel indispensable si les plats bord du bateau sont un peu haut par rapport à la surface de l’eau. Je sais que beaucoup préfèrent passer la main par dessous jusqu’à prendre le poisson par les ouies, mais chacun sa technique.

Pour les hameçons, il y a plusieurs écoles : hameçon à palette ou petit trident. Le choix de la grosseur des hameçons se fera en fonction de la grosseur des moules et suivant les marques : entre le 4 et le 1 pour l’hameçon, et n°14 pour le trident. Personnellement je préfère l’hameçon à palette monté sur un bas de ligne en 22/100 d’une longueur d’environ 1,50m à 2m avec un petit émerillon à agrafe ou baril. Il faut aussi se procurer des élastiques pour pouvoir attacher la moule à la pierre.

4.jpg

Vient ensuite ce qui coûte le moins cher, le lest pour descendre rapidement la moule au fond et éviter de se la faire manger par d’autres poissons pendant la descente.

5.jpg

En l’occurrence, en ce qui nous concerne, nous utiliserons des pierres, leur grosseur étant aléatoire.

La pierre doit être sensiblement de la même taille que la moule qui va servir d’appât, plus ou moins grosse, suivant à quelle profondeur on pêche.

6.jpg

On aura pris la peine de ramasser les moules qui serviront d’appât avant la partie de pêche.

7.jpg

Souvent, quand il en reste après la partie de pêche, on conserve les moules sous le bateau pour la fois suivante.

 

Le montage :

C’est la partie la plus délicate mais aussi la plus importante, appelée « Eschage de la moule »

8.jpg

1.      Ouvrir la moule avec la lame du couteau

9.jpg

2.      jusqu’au 3/4 seulement.

10.jpg

3.      Prendre l’hameçon et piquer une première fois dans le nerf blanc de la moule

11.jpg

12.jpg

4.      et le sortir complètement

13.jpg

5.      repiquer la moule une deuxième fois

14.jpg

6.      puis une troisième fois comme pour coudre la moule

15.jpg

7.      et cacher le montage en tirant sur le fil et faire sortir la pointe de l’hameçon

16.jpg

8.      Je vous présente le montage de l’élastique sans la moule pour mieux distinguer la disposition de l’élastique

17.jpg

18.jpg

et l’envers

19-20.jpg

9.      avec la moule ca donne

10.  le fil rouge c’est pour mieux voir

21.jpg

 

22.jpg

Voilà un aperçu pour pouvoir débuter correctement la technique de la pêche à la pierre.

Bien sûr, les montages sont grossiers pour avoir une meilleure visibilité.

Un petit conseil quand même : ne pas oublier de vérifier l’état du bas de ligne à chaque remontée, surtout les 20cm qui précèdent l’hameçon, ou après chaque prise car celui-ci peut se râper assez vite.

 

Vous m'en direz des nouvelles.

Bonne pêche à tous

Alain



29/04/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres